Conférence d’activation du Sommet des arts

Cliquez ici pour consulter la programmation 

Cliquez ici pour des informations sur l’accessibilité – en anglais

28 février, 2019
8h – 17h
BAnQ – 475 Boul de Maisonneuve Est

Cette Conférence d’activation s’adresse à toute personne intéressée à rechercher des solutions créatives, à trouver des modes de mobilisation, à multiplier les ressources, à identifier les besoins en capacités, à développer des réseaux et à être proactifs dans une atmosphère agréable et positive qui affectera de manière constructive et productive l’état actuel des arts au Québec.

Cette conférence vous donnera accès à :

  • Un mini-conférence d’education populaire sur la collaboration éthique avec les artistes Inuits, Métis, et des Première Nations.
  • Des ateliers sur divers thèmes tels que :
    • Le bien-être des artistes, les artistes dans les écoles, les artistes et la politique identitaire, les subventions, l’accessibilité aux arts et la création de liens entre les différents secteurs et régions.
  • Des occasions de développement et de partage des ressources collectives.
  • Des possibilités de réseautage visant à développer des liens durables.
  • Une participation au Débat public. Chacun de nous possède une expertise. Imaginez combien le partage de nos expertises pourrait contribuer à transformer l’état des arts au Québec ! Un certain nombre d’artistes présenteront leurs projets de changements aux participants du Sommet. Les artistes qui recevront le plus grand nombre de votes pourraient se mériter jusqu’à 1500 $ pour concrétiser leur projet. Surveillez notre appel à soumissions, qui commencera au début février.

Pour plus d’informations sur les modalités d’inscription, l’accessibilité et les bourses de déplacement pour se rendre à Montréal depuis d’autres régions du Québec, veuillez cliquer ici (en anglais).

Appel aux bénévoles

La conférence d’activation d’une journée du Sommet des Arts est imminente et nous avons besoin d’aide ! L’événement aura lieu le 28 février 2019 de 8h à 17h. Les bénévoles ont la possibilité d’aider à l’organisation de l’évènement pour quelques heures, toute la journée, et/ou pour les dernières étapes de la planification. Si vous êtes intéressé pour faire du bénévolat avec nous durant cet événement, contactez Christale à sota@quebec-elan.org.

 

Pour plus d’information sur le Sommet des Arts. rendez-vous sur la page internet ou contactez Farah Fancy à farahfancy@quebec-elan.org.

Nous reconnaissons l’appui financier du gouvernement du Canada, du Conseil des arts et des lettres du Québec, du Conseil des arts de Montréal, et du Conseil des arts du Canada.

 

Guy Rodgers avec John Hobday (consultant artistique; il a travaillé pour le Conseil des arts du Canada, la Fondation de la famille Samuel & Saidye Bronfman, CBC, etc.) au Sommet des arts en 2011.

Photographie par Dimitri Nasrallah

Il y a quinze ans, en 2004, le Sommet des arts du Québec réunissait 150 artistes et travailleurs culturels pour faire le point sur la renaissance culturelle anglophone qui avait commencé à se manifester après le référendum de 1995. Le nombre croissant d’artistes anglophones ayant choisi de vivre et de travailler au Québec fut alors une révélation pour nous tous, et c’est ce qui entraîna la création d’ELAN. Sept ans plus tard, en 2011, ELAN organisait le premier Sommet des arts, un rassemblement d’une durée de trois jours réunissant des artistes et des travailleurs culturels œuvrant dans toutes les disciplines et provenant de diverses régions du Québec. Les activités principales eurent lieu à la Société des arts technologiques (SAT), où plus d’une centaine de leaders communautaires purent discuter des défis et des opportunités qui se présentaient à eux, tout en ébauchant des stratégies et en échangeant des idées novatrices. Des activités satellites eurent lieu au théâtre Centaur, notamment le lancement du livre Minority Report : An Alternative History of English-Language Arts in Quebec, ainsi qu’une série de tables rondes stimulantes présentées à la Maison du Conseil des arts de Montréal.

Au cours des mois de février et mars prochains, ELAN travaillera à préparer une nouvelle édition du Sommet des arts, où l’on mettra l’accent sur les questions de diversité et d’inclusion. Lors du Sommet de 2011, nos priorités étaient d’établir des liens avec les artistes de la relève, les disciplines émergentes et les communautés artistiques en dehors de Montréal. Pour l’édition 2019, la coordonnatrice du projet, Farah Fancy, souhaite élargir le format de la consultation de manière à inclure des discussions en petits groupes et des consultations personnelles à travers tout le Québec, et ce afin d’engager un groupe de gens plus diversifiés dans la conversation. Avec l’aide d’Emily Enhorning, coordonnatrice aux adhésions chez ELAN, Farah a également préparé deux courts sondages auxquels nous vous invitons à participer. L’un concerne les artistes à titre individuel et l’autre, les organismes artistiques et culturels. Chaque sondage ne devrait prendre que quelques minutes à remplir.

Aujourd’hui, en 2019, la communauté artistique anglophone est bien différente de ce qu’elle était il y a 15 ans. ELAN a été fondé par des artistes dont les références étaient enracinées dans les questions linguistiques et les tensions politiques entre les deux solitudes qui ont prévalu tout au long du XXe siècle. Faire face à ces questions a constitué une partie importante de notre mandat, et nous pouvons constater que des progrès importants ont été réalisés depuis. De nouveaux défis et opportunités sont apparus au XXIe siècle. Cette édition du Sommet des arts marquera un tournant pour ELAN. Ce sera l’occasion d’une transition générationnelle, d’une part, mais aussi de réactualiser le mandat et la mission d’ELAN pour ses membres actuels et futurs. Nous espérons que vous y participerez en grand nombre.

 

Guy Rodgers

Directeur exécutif

L’équipe ELAN est de retour au travail et prête à entamer une nouvelle année qui s’annonce passionnante ! Nous avons hâte de vous informer de nos projets et activités de promotion, et de vous convier à nos ateliers pratiques et à nos cinq à sept !

L’année 2019 marque également le 15e anniversaire d’ELAN, et nous avons beaucoup de choses à célébrer ! Si vous n’avez pas encore pu le faire, consultez notre bilan de l’année 2018 (en anglais seulement) pour obtenir une vue d’ensemble de nos activités de l’année dernière !

Bonne année 2019 à tous !

Guy Rodgers avec Aaron Salomon, Andrew Tay, and Caroline Lussier

Photographie par : Sandra Belanger

Le début d’une nouvelle année est toujours l’occasion de réfléchir aux accomplissements passés et d’envisager des projets pour l’avenir. 2018 a été l’année la plus active de toute l’histoire d’ELAN. Le festival Arts Alive! Québec, dirigé par Anne Clark, a permis la tenue d’une série d’événements multidisciplinaires dans les villes de Hudson, Knowlton, Huntingdon, Wakefield et Québec, ainsi qu’une série d’événements musicaux et littéraires dans plusieurs bibliothèques. Christie Huff et l’équipe de l’initiative ACE ont lancé une nouvelle série de projets Arts, communauté et éducation afin d’amener les artistes à œuvrer dans les écoles du Québec. June Park a animé plus d’une vingtaine d’ateliers à Montréal et en région pour aider les artistes de la scène à développer leur carrière, et Emilia Alvarez et Mariam Assaf ont organisé des spectacles promotionnels au Canada, aux États-Unis et au Royaume-Uni.

En raison de cette croissance d’activité, ELAN a dû créer un cinquième poste à plein temps. Jackie Smeaton a joint notre équipe au mois de décembre à titre de nouvelle directrice des ressources humaines et administratives. Jackie apporte à ELAN sa grande expérience en matière d’administration et de gestion des ressources humaines, ainsi que sa sensibilité d’artiste. Nous avons également embauché Lital Khaikin en tant qu’adjointe aux adhésions et aux communications dans le cadre d’un contrat de six mois avec Emploi Québec. Lital travaillera en collaboration avec Sufia Duez et Emily Enhorning à améliorer les services de communication et d’adhésion d’ELAN.

Le premier projet qui nous attend en 2019 est le Sommet des arts, qui sera coordonné par Farah Fancy et dirigé par Amy Macdonald. ELAN a été fondé à la suite d’un rassemblement d’artistes multidisciplinaires en 2004. En 2011, nous avons organisé un autre sommet, qui a mené à la création de nombreux projets auxquels ELAN a travaillé depuis. Le Sommet des arts 2019 vise à reprendre contact avec des artistes et des organismes avec lesquels nous avons déjà œuvré dans le passé, et à tisser des liens avec des artistes et des organismes qui souhaitent collaborer avec ELAN dans le futur.

En 2019, ELAN fêtera ses 15 ans. Certains d’entre vous cheminent avec nous depuis le tout début. Cela a été une belle aventure, et il y a beaucoup de choses à célébrer. Nous avons hâte de vous retrouver pour partager nos souvenirs et explorer ensemble de nouvelles avenues.

Guy Rodgers

Directeur exécutif

Guy Rodgers

Photographie par: Kinga Michalska

Les décisions prises par le gouvernement Ford d’abolir le Commissariat aux services en français en Ontario et de revenir sur la promesse de créer une université francophone à Toronto se sont révélées aussi choquantes qu’inattendues. Puis on a appris que le théâtre francophone La Nouvelle Scène à Ottawa ne recevrait pas le financement provincial attendu. L’ensemble de ces coupures est apparu comme un mouvement délibéré à l’encontre de plusieurs décennies de mesures visant à protéger les minorités francophones en Ontario. Les différentes communautés francophones du Canada se sont mobilisées pour appuyer leurs camarades fragilisés en Ontario.

Les Québécois anglophones et francophones se joignent à ceux-ci pour des raisons légèrement différentes. Les Québécois francophones s’identifient aux Franco-Ontariens en tant que minorité francophone au sein d’un continent et d’un monde dominés par l’anglais. Les Québécois anglophones s’identifient aux Franco-Ontariens en tant que minorité en situation de vulnérabilité.

Depuis sa création, ELAN n’a cessé de collaborer avec des artistes francophones du Canada, notamment à travers le réseau national de la Fédération culturelle canadienne-française, basée à Ottawa. La situation des anglophones du Québec est différente de celle des francophones hors Québec, mais il demeure essentiel que nous nous sentions tous comme des citoyens à part entière dans la province où nous vivons.

La création récente au Québec d’un Secrétariat aux relations avec les Québécois d’expression anglaise a lancé un message encourageant dans ce sens. Il est compréhensible que la suppression de services dans la langue d’une minorité soit perçue comme démoralisante. À la suite du tollé général, le gouvernement Ford a exprimé la possibilité de revenir sur ses coupures peu judicieuses qui ont permis de réaliser de petites économies financières à un coût social très élevé. C’est une victoire pour ceux qui croient à la meilleure part de la nature humaine.

Guy Rodgers

Directeur exécutif


Lectures complémentaires

The Star (anglais)
https://www.thestar.com/opinion/contributors/2018/11/23/cuts-to-french-language-services-hurt-us-all.html

#ONFR (français)
https://onfr.tfo.org/crise-linguistique-dix-jours-et-dix-moments/

Journal de Montreal (français)
https://www.journaldemontreal.com/2018/11/22/le-message-de-cet-anglo-ontarien-en-soutien-a-ses-concitoyens-francophones-devient-viral-en-ontario

Nous y voilà presque !

 

Les bureaux d’ELAN seront fermés du vendredi 21 décembre 2018 au 6 janvier 2019.

Joyeuses Fêtes à tous ! Nous vous les souhaitons festives, mémorables et douillettes.

 

Photographie par: Mariam Assaf

Au cours des dernières années, ELAN a travaillé à la mise en œuvre de projets passionnants et ambitieux. Le programme d’Accès au marché des arts de la scène, un projet pilote de deux ans subventionné par le Conseil des arts du Canada, s’est conclu au mois de novembre dernier. La dernière étape s’est déroulée à Montréal, lors de la biennale internationale CINARS.

Le 14 novembre 2018, ELAN présentait au Théâtre Sainte-Catherine un événement promotionnel dans le cadre de l’OFF-CINARS. L’événement constitué de trois spectacles a été présentés à guichet fermé devant une foule de diffuseurs, directeurs de festivals, producteurs, agents et artistes nationaux et internationaux, ainsi que d’amis et de familles. Ces spectacles étaient : Pluck’d, un texte de Ke Xin Li mis en scène par Sophie Gee, A Casual (Strikethrough) Reconstruction de Nadia Myre et Johanna Nutter, et un spectacle de danse de la compagnie Wants & Needs conçu par Sasha Kleinplatz et Andrew Tay et mettant en vedette 5 artistes interprétant de courtes pièces dynamiques : Hanako Hoshimi-Caines, Lucy May, Dorian Nuskin-Oder, Alexis O’Hara et Katie Ward. La salle était pleine de gens venus d’Australie, de République tchèque, de Grèce, d’Italie, d’Espagne, du Royaume-Uni, des États-Unis et de l’ensemble du Canada. Nombre d’entre eux ont ensuite participé à une fête informelle pour se rencontrer, discuter et s’amuser.

La soirée marquait également le lancement officiel d’une brochure présentant le travail de 41 artistes anglo-québécois du domaine de la danse et du théâtre prêts à partir en tournée. Cette brochure destinée aux agents et aux diffuseurs potentiels a été distribuée dans le hall d’exposition de CINARS, lors d’événements officiels, de rencontres personnelles et à travers la ville. Depuis notre kiosque situé dans le hall d’exposition de CINARS, notre équipe a fait la promotion des artistes québécois auprès d’organismes de tournée provenant du monde entier. Nous présenterons notre rapport final au Conseil des arts du Canada en janvier 2019, qui contiendra des recommandations concernant de futures activités d’accès au marché des arts de la scène.

 

Emilia Alvarez – Chargée de projet

Mariam Assaf – Assistante de projet


Cliquez ici pour voir le catalogue

(anglais)

Le mercredi 5 décembre aura lieu la troisième édition du 5 à 7 Made en Estrie, qui réunira artistes anglophones et francophones au Centre d’art Uplands, 9 rue Speid dans l’arrondissement Lennoxville à Sherbrooke.

 

L’objectif de l’activité est de contribuer au rapprochement entre des membres des communautés artistiques francophones et anglophones de l’Estrie.

 

Vous êtes cordialement invité à participer à cette activité.

Merci de confirmer votre participation en suivant ce lien.

Vous pouvez aussi passer le mot sur Facebook en partageant ce lien.

 

Cet événement est rendu possible grâce au financement accordé au projet par la Ville de Sherbrooke et par ELAN, ainsi que par l’expertise et le temps consacrés par Townshippers Association, par le Conseil de la culture de l’Estrie, par ELAN ainsi que par Kristelle Holliday, représentante d’ELAN et directrice générale du Théâtre des petites lanternes.

 

L’événement aura lieu au 460, rue Saint-Catherine Ouest,
# 708, Montréal, QC H3B 1A7, de 18 h à 20 h.

Goutez et beverages gratuits ! Plaisir assuré !

RSVP par courriel : admin@quebec-elan.org

Accessibilité : rampe d’accès située à l’arrière de l’édifice (entrée de la rue Mayor), ascenseurs dans l’immeuble.
Les toilettes sont genrées.

Si vous avez des questions concernant l’accès à nos bureaux, n’hésitez pas à nous contacter par courriel à admin@quebec-elan.org


Après avoir passé le temps des Fêtes avec vos proches, il est parfois difficile de se motiver à reprendre la routine quotidienne, surtout par temps de grand froid. On ne peut pas contrôler la météo, mais ELAN s’occupe de vous ! Nous vous donnons rendez-vous dans nos bureaux pour vous réchauffer, vous amuser et prendre un verre en bonne compagnie.

Le Marché minute
Vous avez 60 secondes pour nous faire part de vos activités !

Vous avez un événement à venir ? Vous avez lancé un nouveau single ou album ? Vous voulez promouvoir votre travail auprès d’un public respectueux et enthousiaste composé d’artistes et d’amoureux de l’art ?

Inscrivez-vous au Marché minute !

Envoyez un courriel à admin@quebec-elan.org

Seulement 10 spots disponibles, alors faites-vite !

N’oubliez pas d’apporter un prix de présence (CD, lien téléchargeable, t-shirt, billets de spectacle, une copie de votre livre, etc.). N’hésitez pas à être créatif !


Nous reconnaissons que les bureaux d’ELAN se trouvent en territoire Kanien’kehá non cédé.