Les Initiatives Art-Ed

L’Initiative ACE

ace-initiative@quebec-elan.org

ELAN a lancé l’initiative ACE en 2016 pour permettre aux Québécois d’expression anglaise de participer à la vie artistique et culturelle de leur région, et pour favoriser le développement personnel, le mieux-être individuel et la vitalité des groupes communautaires. Les projets ACE se déroulent sur une longue période et sont de nature pluridisciplinaire, et ils rejoignent les objectifs éducatifs établis dans bien des domaines.

Subventions Artistes Inspirent (AI)

artistsinspiregrants@quebec-elan.org

En partenariat avec le programme LEARN, ELAN Québec lançait aujourd’hui le projet Artistes Inspire (AI), un programme de micro-subventions qui financera des activités artistiques et culturelles dans 300 écoles de langue officielle en situation minoritaire au Québec. Les écoles primaires et secondaires publiques admissibles au programme sont invitées à faire une demande de subvention. Un montant de 1 500 dollars par école est disponible pour chacune des quatre prochaines années, à compter de 2019/2020.

L’art et l’éducation vont de pair. Il a été démontré que les élèves ont tout avantage à développer leur sens de l’identité, leur créativité et leur expressivité personnelle.

Les projets artistiques en milieu scolaire ou communautaire ont un impact positif sur l’estime de soi et le sentiment d’appartenance, et sur les relations qui se créent entre les participants, peu importe leur âge ou leur culture. Ce sont là des impacts essentiels au mieux-être des individus et des groupes.

460 Sainte-Catherine Ouest
Suites 706, 708, et 917 (pour le projet S’épanouir au Québec)
Montréal, Québec, Canada H3B 1A7
(514)-935-3312
admin@quebec-elan.org

Cliquez ici pour voir notre vérification de l’accessibilité (anglais).

ELAN est un organisme de langue officielle en situation minoritaire dans un pays qui ne reconnaît que deux langues officielles, soit le français et l’anglais. Nos bureaux se trouvent à Tiohtiá: ke, ancien nom de Montréal en kanien’kehá: ka, langue des Mohawks, et la ville était également connue sous le nom de Mooniyang, nom anishinabe que lui avaient donné les Algonquins. Bien que nous soyons basés dans cette ville, nous avons également réalisé des projets dans plusieurs régions du Québec.
Nous aimerions souligner l’important travail accompli par les Premières Nations pour faire revivre les langues traditionnelles liées à ces territoires et pour défendre le statut officiel des langues autochtones au Canada. Le kanien’kéha et l’anishinabe ne sont que deux des nombreuses langues autochtones liées à notre province, où l’anglais et le français sont des langues coloniales. La province que nous connaissons sous le nom de Québec est née d’une fusion des territoires traditionnels des nations innue et inuite, des nations algonquiennes et des nations mohawks de la Confédération Haudenosaunee. L’atikamekw, le cri, l’inuktitut et l’innu-aimun font également partie des nombreuses langues autochtones autrefois parlées de manière majoritaire au Québec, et cela bien avant l’arrivée du français et de l’anglais.