Connecter, Soutenir, Créer

English-Language Arts Network (ELAN) est une organisation à but non lucratif qui connecte, appuie et crée des opportunités pour les artistes québécois d’expression anglaise et leurs communautés artistiques.

Adhésion

Le meilleur moyen d’entrer en relation avec nous est de devenir membre d’ELAN. Vous pourrez ainsi nous aider à représenter efficacement vos besoins et à définir nos lignes directrices. Pour nous assurer que notre travail et nos projets de défense de vos intérêts reflètent bien les besoins de la communauté artistique anglophone, nous comptons sur nos membres pour qu’ils nous fassent connaître leurs préoccupations et leurs opinions.

Projets

Les projets d’ELAN connectent et appuient les artistes et communautés du Québec afin qu’ils puissent créer de l’art exceptionnel. Du l’Initiative ACE qui amène des artistes dans les salles de classe à travers le Québec, jusqu’au notre consultations communautaires et le Sommet des arts, il y a toujours une activité ou un projet intéressant en cours.

Défense des intérêts

ELAN rencontre régulièrement les dirigeants gouvernementaux et communautaires sur des questions relatives au financement, à l’accès au marché, à la radiodiffusion communautaire et à la diversité. ELAN amplifie la voix des autres organismes artistiques et culturels et des organismes qui appuient la communauté minoritaire de langue officielle du Québec.

Nouvelles d’ELAN

,

Relations Québec

Le projet Relations Québec d’ELAN est heureux d’annoncer le lancement d’un répertoire de ressources financières permettant d’identifier plus de 100 programmes de subventions offerts par divers ministères et organismes provinciaux,…
,

Initiatives Art-Ed : Magie de mars - Le pouvoir des mots

Jonavan rocking the stage with Violent Ground and Brandon Hecht. Photo Credit: Carlos Guerra   « La première chose que j’ai découverte, ce sont les témoignages d’artistes, et la deuxième, c’est qu’il ne faut jamais…
,

le mot du directeur - mars 2020

Photo from Arts, Culture, and Heritage Working Group on February 11, 2020. Front row: Stephanie Azam (Telefilm), Peggy Lianis (Telefilm), Chuck Childs (Centaur Theatre Company), Guy Rodgers (ELAN Quebec), Danielle Azoulay (Department of Heritage…
,

le mot du directeur - fevrier 2020

Photo par Nasuna Stuart-Ulin. Nous sommes heureux d’annoncer que Sufia Duez, coordonnatrice aux communications d’ELAN, nous revient après huit mois de congé de maternité. ELAN est à une étape importante de son parcours. Comme…
,

le mot du directeur - janvier 2020

Guy Rodgers fait une présentation à la conférence d'activation sur l'état des arts. Image extraite d'une vidéo de Daybi. Le début d’une nouvelle année est toujours un bon moment pour faire le bilan, et l’amorce d’une nouvelle…
,

le mot du directeur - decembre 2019

Je ne connais personne qui puisse affirmer que les choses vont bien dans le monde à l’aube de la deuxième décennie du 21e siècle. Les nouvelles qui nous parviennent des quatre coins du globe sont alarmantes, qu’il s’agisse des…

S’abonner à notre bulletin mensuel ELANouvelles:

460 Sainte-Catherine Ouest
Suites 706, 708, et 917 (pour le projet S’épanouir au Québec)
Montréal, Québec, Canada H3B 1A7
(514)-935-3312
admin@quebec-elan.org

Cliquez ici pour voir notre vérification de l’accessibilité (anglais).

ELAN est un organisme de langue officielle en situation minoritaire dans un pays qui ne reconnaît que deux langues officielles, soit le français et l’anglais. Nos bureaux se trouvent à Tiohtiá: ke, ancien nom de Montréal en kanien’kehá: ka, langue des Mohawks, et la ville était également connue sous le nom de Mooniyang, nom anishinabe que lui avaient donné les Algonquins. Bien que nous soyons basés dans cette ville, nous avons également réalisé des projets dans plusieurs régions du Québec.
Nous aimerions souligner l’important travail accompli par les Premières Nations pour faire revivre les langues traditionnelles liées à ces territoires et pour défendre le statut officiel des langues autochtones au Canada. Le kanien’kéha et l’anishinabe ne sont que deux des nombreuses langues autochtones liées à notre province, où l’anglais et le français sont des langues coloniales. La province que nous connaissons sous le nom de Québec est née d’une fusion des territoires traditionnels des nations innue et inuite, des nations algonquiennes et des nations mohawks de la Confédération Haudenosaunee. L’atikamekw, le cri, l’inuktitut et l’innu-aimun font également partie des nombreuses langues autochtones autrefois parlées de manière majoritaire au Québec, et cela bien avant l’arrivée du français et de l’anglais.